Centre de compétence

||||||

 

Les Centres de compétence ont vu le jour en 2000, en Région wallonne. La volonté était alors de

créer des centres de formation “nouvelle génération” :
  • visant qualité et créativité ;

  • accessibles à tous - du chef d’entreprise à l’étudiant en classe terminale – et respectant
    l’égalité des chances ;

  • recherchant le partenariat entre secteur public et secteur privé afin d’intégrer l’ensemble
    des besoins des acteurs socio-économiques ;

  • ancrés dans des zones à fort potentiel de développement afin d’être en cohérence avec
    le développement économique de la Région wallonne.

     

Grâce à leurs outils technologiques de pointe, les Centres de compétence vont au-delà de la formation au sens strict et sont aussi devenus des espaces dédiés à la connaissance, au savoir-faire et, surtout, au génie innovant.

Pour rester au top de la formation, les centres interviennent en amont (veille, information, sensibilisation) et en aval de celle-ci (validation des compétences, amélioration des filières d’insertion…). La mise en réseau des Centres de compétence vise à assurer la cohérence des objectifs et actions, l’harmonisation du fonctionnement ainsi que la réalisation des missions communes et le contrôle de l’ensemble du dispositif.

Le réseau veille à garantir la stratégie globale des Centres de compétence.

 

LABELISATION :

Pour obtenir le label “Centre de compétence”,
chaque centre de formation doit remplir 6 missions :
     
 

La formation
Principale mission des Centres de compétence, la formation s’adresse à toute personne intéressée par le secteur : demandeurs d’emplois, apprentis, travailleurs, jeunes sortant de l’école, personnes en difficulté. Hauts lieux de la formation, les Centres de compétence proposent des outils pédagogiques, flexibles et adaptés à des demandes particulières, comme l’accès à distance d’une partie de l’offre de formation.

 

 

L’enseignement
Les Centres de compétence proposent des actions spécifiques au bénéfice des étudiants et des professeurs de l’enseignement qualifiant, de l’enseignement de promotion sociale et de l’enseignement supérieur non universitaire : recyclages, formations complémentaires, mise à disposition des infrastructures et équipements, etc. Ces actions s’adressent aussi aux formateurs de l’Institut Wallon de formation en Alternance et des Indépendants et Petites et Moyennes Entreprises (IFAPME) et de l’Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées (AWIPH).Dans le cadre de cette mission d’enseignement, les Centres de compétence collaborent avec l’Institut de Formation en Cours de Carrière (IFC) pour la formation obligatoire et continue des enseignants. Afin d’encourager la collaboration entre les Centres de compétence et l’enseignement et d’améliorer l’accessibilité des centres pour les écoles, les frais de déplacement des “stagiaires” sont remboursés.

 

 

La veille sur l’évolution des métiers et des besoins de formation
Toujours en alerte, les Centres de compétence restent à la pointe du progrès dans leur domaine d’activité. L’activité de veille leur permet de rester sensible aux évolutions constantes au niveau des métiers, des emplois et des besoins de formation. Les centres adaptent ainsi en permanence leur offre.

 

 

L’information et la sensibilisation
Les Centres de compétence diffusent les informations utiles concernant l’apparition de nouvelles technologies, l’évolution des techniques existantes, les nouveaux outils et méthodes pédagogiques, l’offre de formation existante et ses opérateurs, les évolutions en matière de normes, labels, validation, …

 

 

La documentation
Les Centres de compétence travaillent aussi à la création de centres de ressources et de documentation (bibliothèque, vidéos, Internet…) sur leur secteur d’activité.

 

 

La validation des compétences et le screening
Références en matière de savoir-faire, les Centres de compétence ont recours à la validation pour faire reconnaître officiellement, au travers de brevets, des compétences acquises “sur le tas”, que ce soit par l’expérience professionnelle, la formation ou la vie quotidienne.

 

 

Pour en savoir plus, consultez le site du Consortium de validation des compétences.
Le screening (test écrit) sert, quant à lui, à visualiser les compétences d’une personne par rapport à un métier et à l’aider à se positionner et à s’orienter dans un domaine d’activité.